Les Années 50

 

1951Création de NIHON KOHDEN

Création de NIHON KOHDEN

Le Dr. Yoshio Ogino a créé NIHON KOHDEN le 7 août 1951.

1951Électroencéphalographe EEG 8 dérivations ME-1D

Électroencéphalographe EEG 8 dérivations ME-1D

Cet appareil était à l’origine doté d’amplificateurs à tubes et était utilisé pour les moteurs de pointeurs d’écritures d’imprimantes sur tissu nécessitant un champ magnétique important. Il a été le premier appareil au monde à pouvoir être utilisé complètement en réseau. Les appareils d’aujourd’hui ne nécessitent qu’un entretien minimum, sont compacts et simples d’utilisation. Certains d’entre eux possèdent même une grande capacité d'archivage de données d’EEG.

1951Électrocardiographe ECG 1 dérivation MC-1B

Électrocardiographe ECG 1 dérivation MC-1B

Le premier ECG de NIHON KOHDEN pesant 16 kg, était également pourvu d’amplificateurs à tubes et utilisait un galvanomètre à miroir qui pouvait faire apparaître les courbes ECG à l’aide d’un procédé photographique. Depuis lors, notre entreprise a accompli une série complète de bonds technologiques: les appareils ECG d’aujourd’hui sont équipés d’une imprimante directe, ont plusieurs dérivations, possèdent un mode automatique, remplissent tous les critères de sécurité et peuvent interpréter et surveiller automatiquement les courbes ECG. Les nouveaux appareils de notre gamme de produits peuvent être utilisés de manière mobile ou fixe et prennent en charge toutes les applications dans le cadre des ECG à l'effort.

1951Kymographe MK-1M

Kymographe MK-1M

Il s’agit du premier kymographe photoélectrique au Japon. Un kymographe est une imprimante de diagrammes qui imprime sur le papier d’enregistrement d’un tambour rotatif à l’aide d’un stylo encreur. Ce procédé était particulièrement adapté à l’enregistrement de variation de la tension artérielle ou les tensions musculaires, par exemple.

Les 5 premières années = le développement continu

En août 1952, le mois où NIHON KOHDEN a fêté son premier anniversaire, le Ministre de la Santé lui a décerné un prix pour ses appareils auditifs Trio. Cet événement a eu des répercussions immédiates sur le nombre de ventes de la jeune entreprise et le réseau de distribution spécialisé a pu s’étendre à l’ensemble du Japon.

En 1954, le Dr. Ogino est allé en Amérique pour participer au 17ème Congrès International d’Ophtalmologie. Il y a présenté le dynamomètre ophtalmique, qui a été le premier produit NIHON KOHDEN exporté aux États-Unis. 

NIHON KOHDEN a augmenté sa capacité de main d’œuvre et a pris des parts de marché sur le segment des appareils médicaux en produisant et en commercialisant des appareils auditifs. Au cours des cinq premiers exercices, le chiffre d’affaires doublait d’une année sur l’autre et, dès 1956, les premiers « bénéfices » de la société ont pu être enregistrés. Cette même année, Yoshio Ogino est devenu président de NIHON KOHDEN.

Pour le Japon, 1956 a marqué le début d’une période de forte croissance économique et pour NIHON KOHDEN, une ère de développement de techniques d'innovation a commencé. NIHON KOHDEN est parvenu à créer une forte poussée pour de nouveaux produits afin de les développer et de les commercialiser. Cette année-là, NIHON KOHDEN a développé les électromyographes MM-21A et l’année suivante, l’appareil ECG à 1 dérivation portatif pionnier MC-2H avec imprimante thermique. En 1959 a ensuite suivi l’appareil EEG ME-91D et en 1960, ce fut le tour du système de polygraphie à plusieurs dérivations RM-150.

1953Tensiomètre artériocérébral MOP-1C

Tensiomètre artériocérébral MOP-1C

En 1951, NIHON KOHDEN a développé le premier tensiomètre artériocérébral électrique du monde (le MOB-1) et l’a breveté.
L’année suivante, un modèle amélioré et complètement mis en réseau (le MOB-1C) a été élaboré. Cet appareil était particulièrement adapté au diagnostic et à la chirurgie ophtalmique, ainsi qu'à la médecine interne.

1955Électrocardiographe Carditron MC-1C

Électrocardiographe Carditron MC-1C

Il s’agit du premier ECG au monde équipé d’un enregistrement électronique. Le papier d’enregistrement était avancé directement sur la plaque en fibre de verre par un tuyau d’aspiration. L’appareil pouvait donc enregistrer en temps réel les données d’ultrasons et les électrocardiogrammes en plus des ECG standard.

1956Analyseur d’EEG Analyseur de fréquences MAF-1

Analyseur d’EEG Analyseur de fréquences MAF-1

Cet appareil a été le premier analyseur d’EEG au Japon. 

 

 

 

1959EEG 9 dérivations Électroencéphalographe ME-91D

EEG 9 dérivations Électroencéphalographe ME-91D

Cet appareil a été le premier EEG 9 dérivations au Japon.
En tant que dérivation ECG, la 9ème dérivation pouvait être utilisée à titre de conseil pour mieux évaluer les EEG.